Rechercher
  • elisabethbacque

Entreprise et Sophrologie

Bien-être et qualité de vie au travail (QVT)


Le monde du travail évolue constamment.


Aujourd’hui, il s’agit plus de donner du sens à son travail, vivre son activité dans l’épanouissement, dans le respect des hommes et des femmes.


Le bien-être au travail est le résultat d’un équilibre entre l’intérêt du travail, l’ambiance, le sentiment de responsabilité, de reconnaissance, la valorisation du travail effectué.


Cette évolution passe par des pratiques managériales basées sur la communication, l’accompagnement au changement.


Les services DRH s’appuie sur des études prouvant le lien entre efficacité économique, productivité et engagement, épanouissement, santé.

Il s’agit là de valoriser le plaisir de travailler.


Le bien-être au travail va de pair avec l’efficacité et la performance.


L’environnement n’est pas toujours propice à cet équilibre !


Sollicitations constantes, bruits, interruptions régulières, surcharge cognitive rendent la concentration difficile.


« Les yeux ont des paupières pour se protéger, pour faire une pause dans les sollicitations visuelles !

Les oreilles, elles, n’ont pas de paupières !!! L’ouïe est un sens constamment sollicité !


A l’origine, c’est le premier sens qui nous met en alerte en cas de danger !

Mais, aujourd’hui, toutes ses sollicitations perturbent notre concentration.


La structure en « Open Space » favorise la surcharge cognitive. Le niveau de bruit intense ou les bruits de fonds permanents augmentent la dose de stimulations.


Associé au bruit, les sollicitations extérieures comme les interruptions régulières des collègues (en moyenne toutes les 10 mn) déstructurent notre concentration. A chaque fois il est nécessaire de 2 fois plus de temps pour se reconcentrer.


A cela, il faut ajouter notre « disponibilité à la connexion numérique » ! Cette disponibilité peut vite devenir une contrainte. Une contrainte qui engendre du stress en passant par des émotions diverses : frustration, peur, panique.......


Pour maintenir cet équilibre, le cerveau a besoin de silence pour se régénérer.


En effet, au repos, le cerveau est parcouru par des vagues d’énergie. Au repos, dans le silence, les neurones se reproduisent ! On sait qu’il existe un lien très étroit entre le sommeil et la mémoire. En amont, le sommeil prépare le cerveau à apprendre, à encoder de nouvelles informations. Ultérieurement, il va consolider ces apprentissages en une mémoire stable et durable en triant ce qui doit être oublié ou garder en mémoire à long terme.


Le silence est bon pour notre cerveau mais il est aussi important pour l’intégralité de notre corps.

Il n’y pas que le silence acoustique qui permettra cette régénération.

Le silence intérieur, la déconnexion, l’immobilité sont une aide pour notre cerveau.

Le silence « attentionnel » permet de laisser libre court à notre rêverie. Le cerveau, alors, n’est plus dans le contrôle.


Et dans cet état, les effets sur la créativité sont surprenants !!!


Les techniques de sophrologie font partie d’un ensemble de pratiques pour nous aider à maintenir cet équilibre.

(Respirations, Sport, Nature, Alimentation…..)



Apprendre à mieux se connaître

Développer l’estime de soi



Optimiser la confiance en soi

Apprivoiser ses émotions


Renforcer l’empathie et la communication

Apprendre à se protéger


Respecter le temps de travail, de concentration et le temps pour se régénérer, se ressourcer, se reposer



4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout